Actualités annuaire inversé

Attention au vishing, la toute nouvelle arnaque téléphonique

|    Partager

Les escrocs n’en finissent pas de nous donner du fil à retordre ! Faux emails, arnaque à l’appel en absence, application malveillante… tous les moyens sont bons pour nous voler nos données personnelles. La dernière escroquerie en date ? Le vishing (venant de la combinaison « voice » et « phishing » en anglais) qui consiste à obtenir frauduleusement des informations via un appel téléphonique. Le nombre de victimes risque d’exploser dans les prochains mois.

 

Le vishing ou l’hameçonnage par téléphone

Comme le phishing, l’idée est de se faire passer au téléphone pour un organisme comme votre banque, pour vous demander vos coordonnées bancaires. De quoi inquiéter les autorités, car, de manière générale, on a tendance à faire confiance à une personne réelle plus qu'à un simple mail.

Concrètement, les escrocs vous appellent et une voix enregistrée vous prévient qu’il y a un problème sur votre compte bancaire. Inquiet de cette nouvelle, vous décidez donc de rappeler immédiatement le numéro indiqué dans le message vocal. Une fois en ligne, vous êtes mis en relation avec une personne réelle. Grimée en employé de banque modèle, cette dernière vous demande de lui fournir tous vos identifiants bancaires (numéro de carte bleue, date de validité et cryptogramme) afin de vérifier votre identité. Manque de chance ! En fait, avec ces données, les escrocs vont tout simplement se faire plaisir et accéder à vos comptes bancaires ou acheter sur Internet.

Un seul mot d’ordre : ne jamais communiquer vos données ! 

Pour vous protéger du « vishing », vous devez impérativement vous méfier des messages vocaux du type « Nous suspectons une transaction non autorisée sur votre compte, rappelez le numéro…. ». Devant un tel message, il est toujours préférable de composer le numéro habituel de sa banque même en cas de doute.

« Dans tous les cas, il est impératif de ne jamais donner d'informations bancaires ou personnelles par téléphone « , rappelle la Police nationale. En effet, sachez que votre banque ne vous demandera jamais votre numéro de carte ou votre cryptogramme, car elle n’en a pas besoin pour vous identifier ! 

Rappelez-vous également qu’en cas d’utilisation frauduleuse de votre carte bancaire, votre banque est tenue de vous rembourser l'intégralité des sommes que vous avez perdu. 

Enfin, si vous avez  reçu ce type de coup de fil, prévenez immédiatement votre banque afin qu’elle prévienne ses autres clients. Et si vous êtes tombé dans le panneau, portez plainte au commissariat le plus proche.


Lisez aussi :

Se protéger du phishing

Fausse livraison ? Le pire des arnaques par téléphone


Spam, phising, arnaque par téléphone... que faire ?

 

Publié le

Réagir à cet article