Actualités annuaire inversé

Escroquer un propriétaire, c’est simple comme un coup de téléphone

|    Partager

L’information a été révélée par le Parisien. Des escrocs se font passer pour des agents immobiliers et promettent aux propriétaires une solution miracle pour vendre leur appartement. Selon le journal, plusieurs centaines de plaintes ont déjà été déposé aux bureaux de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui planche sur le sujet depuis deux ans. 

 

L’arnaque des faux agents immobiliers 

L’escroc repère ses victimes grâce à leurs annonces postées sur PAP, entreparticuliers.com ou le Bon Coin. Il contacte le propriétaire par téléphone en se présentant comme un agent immobilier. Au bout du fil, il prétend représenter un client pressé et prêt à payer un bon prix le logement.

Ravis d'avoir enfin une proposition ferme servie sur un plateau, de nombreux propriétaires tombent dans le panneau. D’autant que pour mettre leur cible en confiance, les agents immobiliers les renvoient vers un faux site Internet qui présente toutes les caractéristique d’un vrai site d’agence. Pensant détenir la perle rare, les propriétaires n’hésitent pas à verser des frais de dossier. Des frais qui s'élèvent à chaque fois à plusieurs centaines d’euros.

Une fois le virement encaissé, le vendeur ne reçoit bien sûr aucune nouvelle de l’acheteur et l’agent immobilier devient étrangement injoignable.

Comment éviter de se faire piéger par cette arnaque téléphonique ?

Si vous décidez (comme 60 % des Français aujourd’hui) de vendre un bien immobilier, vous devenez automatiquement une cible potentielle des escrocs. Se faire démarcher par téléphone lorsqu’on a posté une annonce sur un site Internet est évidemment normal. Mais sachez que tous les intermédiaires du secteur immobilier sont tenus d'avoir une carte professionnelle. N'hésitez donc pas à leur demander pour ôter tout doute. 

Enfin, si vous ne deviez retenir qu’une seule règle se serait la suivante : pas de versement avant la signature ! Datant de 1970, la loi Hoguet protège les propriétaires lors d’une vente d’un logement.  Son contenu ? Aucun professionnel ne peut percevoir d'argent avant la signature de l'acte de vente ou de mise en location du bien immobilier. Si un professionnel viole cette loi, il encourt deux ans de prison et 30 000 euros d’amende. Les agents immobiliers qui vous demandent donc de verser des frais de dossier sont donc dans l’illégalité. 


Lisez aussi :

Nos conseils pour éviter les arnaques sur le Bon Coin

Détecteurs de fumée : gare à l'arnaque !

Résiliation de contrat ? Ne rappelez pas Monsieur Vasseur !


 

Publié le

Réagir à cet article