Actualités annuaire inversé

Arnaque à la fausse facture Free Mobile

|    Partager

Des emails, il faut parfois s’en méfier comme de la peste. Il y a quelques temps, nous vous parlions de l’arnaque des fausses commandes par email qui avait pour but de vous extorquer de l’argent via un numéro surtaxé. Aujourd’hui, c’est la cellule anti-cybercriminalité du gouvernement qui lance un cri d’alarme. Des pirates informatiques déploieraient une vague de spam à l’échelle nationale en envoyant des fausses factures Free Mobile. Leur but ? Nous voler nos données pour ensuite demander une rançon.

Locky, le nouveau rançongiciel

Vos photos, vos films et vos documents administratifs ne sont plus à l’abri dans votre ordinateur. Désormais, à tout moment, des escrocs peuvent séquestrer vos données via un rançongiciel (ou « ransomware » en anglais). Envoyé sous couvert d’un email provenant d’une entreprise ou d’une administration, ce logiciel malveillant bloque l’accès à tous vos fichiers ainsi que toutes vos périphéries (clé USB, disque dur externe,…). Pour débloquer votre ordinateur, il vous faudra payer aux alentours de 300 euros à vos arnaqueurs, mais même en réglant cette rançon vous n’êtes pas sûr de pouvoir tout récupérer…

Ce procédé d’arnaque est tout nouveau et fait des ravages. Dernier exemple en date : l’escroquerie qui sévit depuis mi-février en France et qui a été baptisée « Locky » du nom de l’extension qui crypte tous vos fichiers. Pour que vous mordiez à l’hameçon, les pirates informatiques vous envoie un email qui contient soit disant votre facture Free Mobile. Mais en ouvrant la pièce jointe, vous infectez votre ordinateur du virus Locky et en devrez le payer le prix fort.

Comment se prémunir contre le rançongiciel ?

Dans un premier temps, il est important, voire indispensable, d’installer ou de mettre à jour un antivirus sur votre ordinateur. Celui-ci vous alertera dès qu’il détectera un fichier malveillant. 

D’une manière générale, évitez d’ouvrir des emails dont ne vous connaissez pas la provenance et vérifiez toujours l’adresse email de l’expéditeur. Une expression affirme « c’est dans les détails que se cache le diable », elle est particulièrement vrai avec les arnaques aux faux emails puisque leurs auteurs se laissent souvent trahir par une faute d’orthographe. 

Enfin, n’oubliez pas de faire régulièrement des sauvegardes de vos documents importants via le Cloud ou un disque dur externe afin de pouvoir récupérer vos fichiers au moindre pépin.

 

Lisez aussi : 

Protégez votre téléphone contre les cyberattaques

Spam, phishing, arnaque par téléphone : que faire ?

Un texto suffit à pirater votre Android

Publié le

Réagir à cet article